L’ECO TRANSAT

La gestion des déchets lors d’une transat est importante.

Il y a ceux qui prennent la mer pour une poubelle – 90% des plaisanciers, et ceux qui pensent à la préservation de la mer.

Comment se fait-il que certains plaisanciers arrivent au port, après 3 semaines de mer, avec peu ou pas de sac poubelles ? Ils ne les bouffent pas donc ils les balancent. Il y a 4 000 m de fond, cela ne se voit pas !

A titre d’exemple, l’avitaillement d’une navigation de 3 semaines pour 7 personnes amène des déchets qu’il faudra gérer par la suite.
Or l’espace sur le bateau est précieux et constant. Quelques chiffres :

35 packs d’eau soit 210 bouteilles plastique.

30 kg de boîtes de conserves.

Emballages plastiques, cartonnés pour les pâtes, le pain et les yaourts…

10 bouteilles de verre. Avec notre skipper Julien, nous avons décidé de définir une gestion de nos déchets.
Le choix des aliments en fonction de leur emballage.

Lors du rangement, on éliminera les emballages non indispensables (emballages des packs d’eau). Lors de la navigation, les épluchures, coquilles d’œuf, le papier seront jetés à la mer. Les bouteilles plastiques, les pots de yaourt seront compactés. Les boîtes de conserves seront aplaties.
Et le tout sera entreposé dans la baille à mouillage avec le reste de nos déchets emballés dans des sacs poubelles. A 1 semaine de l’arrivée, la baille sera pleine car nous mettons une poubelle par jour. Nous décidons que les bouteilles seront remises dans les coffres du bateau.

Les Glénan ont développé depuis toujours le tri sélectif des déchets dans leurs bases : les poubelles mer, feu, emballages plastiques, piles, etc.
Certains skippers se définissent “ Eco ” et jettent les boîtes de conserves à la mer : elles serviront d’abri pour les poissons puis finiront par rouiller et disparaître.
C’est lamentable de raisonner ainsi.

A Marseille, nous plongions tous les week-ends. Quand on voit l’état des fonds marins, notamment ceux des calanques qui sont de véritables poubelles, on a de quoi être révolté.

Plonger dans des fonds jonchés de boîtes de conserves et divers détritus, c’est cela que vous voulez laisser aux générations futures ?
L’Homme est un loup pour l’Homme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s