La grande Amazone

A 7 h 30, nous nous réveillons pour prendre le petit déjeuner. A bord, la vie s’est métamorphosée car des barques sont venues s´accrocher au bateau. Ce sont des enfants qui vendent des légumes et des fruits. Tout cela se fait à la rame et sans que le bateau ralentisse. CHAPEAU ! Par moments, des Brésiliens jettent des paquets à l’eau, remplis de vêtements ou de gâteaux à destination des pirogues. La forêt est dense, elle semble impénétrable, pourtant des familles vivent ici… une belle leçon d’humilité… Sur les bords du fleuve, il y a des maisons en bois sur pilotis. Certains ne semblent rien avoir sauf une parabole pour la TV.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s