En route pour Esquel

Le paysage devient moins aride et plus vert. On voit des rivières où l´on pratique la pêche à la mouche. Après 8 heures de bus, nous arrivons à Esquel. Une ville de 30 000 âmes, pas trop touristique et idéale pour préparer un petit trek dans le Parc Los Alerces. Encore une ville plantée au milieu du désert. Elle est grande mais très calme. Ce soir, on s´est fait une parrilla avec Ute, une Allemande de Cologne. Avec son mari, ils ont vendu tous leurs biens et voyagent maintenant sur leur voilier pour un tour du monde de 3 ans. Il fait super beau et chaud (28 degrés).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s