J7, la journée la plus éprouvante de Manue

Départ : Chacapa situé à 4 170 m

Paso (col) Reriani : 4 760 m à midi

Déjeuner : 1 heure

Campement : Anco Lacaya situé à 4 200 m


La fièvre de Jane est tombée mais l’angine persiste. Elle est encore faible.

On se réveille sous la pluie. On plie la tente trempée sous une brume gelée. Il faut sortir de ce trou; on n’a pas le choix. Il faut marcher.

D’entrée de jeu, la difficulté est maximale avec une montée très raide. Deux heures sous la pluie sans visibilité.

Toutes les 5 minutes, Manue est pliée sur ses bâtons; la fatigue due à la fièvre.
Manu est obligé de la pousser pour qu’elle puisse monter.

En arrivant enfin au paso à 4 760 m, Cecilia et Hugo nous accueillent sous un rocher où ils ont préparé le déjeuner.

Frigorifiés et trempés, nous avalons nos semblants de sandwiches !

Les mules sont trempées mais elles ne semblent pas perturbées. Elles portent pour notre soulagement.

Nous entamons 2 heures de descente dans une plaine avec le soleil, le long d’un ruisseau de couleur verte. Sur le flanc exposé à l’ouest, on aperçoit des champs de oca, des bergeries abandonnées où des lamas viennent chercher refuge.

La descente se fait maintenant dans des plaines marécageuses en restanques. Après un détour d’une demi-heure, on finit par arriver au campement. Les mules ont traversé le torrent plus bas (trop d’eau pour nous).  Une bonne soupe et des pâtes; tout le monde au lit à 19 heures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s