Nouméa – Un peu d’histoire

Finalement, le scooter reste le moyen le plus facile pour découvrir les villes ou les petites îles. La ville de Nouméa nous fait un peu penser à la Californie car il y a beaucoup de gens faisant leur jogging le long de la corniche. C’est la Mecque des raids et des triathlons. En général, nous ne sommes pas du tout musées ou expositions mais à force d’entendre parler du Centre culturel Djibaou, nous y sommes allés. Manue a flashé sur des peintures servant de tatouages et sur les sculptures en bois. On en a profité pour visiter un faré où vivent généralement les Kanaks.


Il faut savoir que les Kanaks sont organisés en tribus avec un grand chef, des petits chefs et des chefs de clans. La vie en tribu vient des missions évangélistes anglaises du XVII
ème siècle. Le mot Tribu en drehu (langue de Lifou) se dit « Ouanami » : lieu de prière. Avant l’arrivée de ces missions, les Kanaks vivaient éparpillés sur le territoire. A force de se voir pour prier, ils se sont regroupés en tribus. Chaque membre de la tribu reverse un pourcentage de ses revenus !Si vous vous voulez louer une maison appartenant à une tribu, vous devez faire la Coutume pour rentrer dans la tribu. C’est l’élément fondamental de l’identité kanak. Vous devez offrir des présents au petit chef (étoffe de tissus, cigarettes et 1 000 CFP). Cet échange de cadeaux génère une trame d’obligations mutuelles très respectées, que le récipiendaire n’oubliera jamais de rendre soit lors d’un mariage, naissance, décès ou lors d’un service…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s