Whitesunday – La Grande Barrière de Corail

13/08/04 – Australie –
Partir pour la Grande Barrière de Corail en Australie faisait partie de nos rêves et nous sommes en route pour le réaliser ! C’est décidé, le vent est favorable, nous mettons les voiles ce matin pour la Barrière de Corail !

Nous avançons bien, le soleil tape et la ligne ne prend toujours pas ! Brigitte, qui voit tout, remarque deux baleines au loin, mais nous sommes trop éloignés pour pouvoir les prendre en photo. Brigitte nous raconte que la dernière fois, alors qu’ils naviguent au large des côtes, ils observent un tronc d’arbre immense en face d’eux. Ils trouvent bien entendu cela très dangereux. Au moment de le contourner, le tronc d’arbre sort sa grande queue, c’est une baleine ! Après 3 heures de navigation, nous arrivons sur le reef à peine visible. La marée descendante est en cours. Pendant le déjeuner, nous commençons à voir les couleurs du reef, turquoise et vert. Deux gros poissons tournent autour de Maskali. Nous nous préparons rapidement pour aller plonger. Nous sommes un peu déçus du corail qui est, en bonne partie mort et les poissons se font plutôt rares.
C’est sur le chemin du retour que nous croisons un banc de bumphead parrotfish d’au moins 1 mètre chacun. Des poissons de toutes les couleurs avec une dominante de bleu ! A quelques mètres de nous mouille le bateau d’une organisation gouvernementale pour la sauvegarde du reef. Nous partons en annexe les rejoindre pour leur demander un livre sur les poissons et un bon spot de plongée. Ils sont une dizaine de plongeurs et de chercheurs qui travaillent sur le reef. Leur rôle est d’injecter du chlore dans l’étoile de mer à 12 bras, l’acancaster. Cette étoile de mer est en partie responsable de la mort du corail. Ils analysent aussi les autres facteurs destructeurs.

Ils nous prêtent un livre très bien fait sur les poissons du reef: « Tropical Reef Fishes, nouvelle édition par Michael Aw ». Le reef se couvre avec la marée montante; on ne distingue plus le reef de l’océan, nous mouillons maintenant en plein océan. C’est très étrange ! Maskali est aussi équipé d’un magnétoscope ! Nous regardons le Titanic… Nous nous endormons sous une nuit étoilée et calme… au milieu de l’océan !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s