Tasmanie – Overland – J1 – On commence fort… sous la neige !

31/08/04 – Tasmanie – Overland – J1 – On commence fort… sous la neige !
Nous partons de Devonport en bus pour le Parc national Cradle Mountain – Lake St Clare où nous allons effectuer le trek Overland (du nord au sud) sur 7 jours.

Sur les conseils des randonneurs locaux, nous avons pris notre tente Boa car les conditions météo, notamment la neige, pourraient rendre certains tronçons difficilement praticables en une journée. Nous découvrons la Tasmanie; avec ses grandes plaines très vertes et ses grandes forêts d’eucalyptus. Plus on se rapproche de notre destination, plus les lieux sont sauvages et dépourvus de toute habitation. Avant de rentrer dans le parc, nous devons nous enregistrer à la maison des rangers. Ces derniers prennent le temps de tout nous expliquer, notamment les difficultés que nous allons rencontrer à 3 reprises car la hauteur de neige dépasse le mètre. Avez-vous des crampons, raquettes, tente et guêtres ? Seulement les deux derniers ! Ce sera donc sportif !

Pour nous rendre au point de départ, nous commençons par marcher 5 km sur la route. Cela nous gonfle un peu; on tente le stop malgré nos deux gros sacs ! Une mamie fort gentille mais avec une petite voiture s’arrête. Une fois chargée, la voiture touche presque par terre. 5 km plus loin, on commence notre trek par une petite grimpette de 2 heures, histoire de se mettre en jambes.

On atteint rapidement Marion Lookout d’où nous profitons d’une vue panoramique sur les lacs et la vallée. Notre chemin continue vers le sud, en direction des plateaux enneigés. Le chemin est parfois difficile à deviner car le temps change et la hauteur de neige cache les piquets.
Après 2 heures de marche, on atteint Kitchen Hut, un vieux refuge en bois servant d’abri en cas d’urgence situé au sommet d’un col.
Nous en profitons pour déjeuner avant de repartir sous une tempête de neige. La boussole va enfin nous servir. A plusieurs reprises, la neige cède sous nos pas, rendant notre avancée épuisante. De l’autre côté du col, nous découvrons une végétation aux allures tropicales recouverte de neige comme les pandanis (sorte de palmiers) et des mares totalement gelées. Quel spectacle ! Pour atteindre Waterfall Hut, nous descendons par des chemins très glissants bien souvent au milieu de pandanis. Le poids de nos sacs (25 kg pour Manu et 20 kg pour Manue) et la fatigue accentuée n’arrangent rien. Après 4 heures de marche, soit 11 km, nous atteignons notre refuge. Un Australien nous accueille. Le poêle à gaz fonctionne, générant une petite chaleur bien agréable pour nos pieds.

Après dîner, Paul nous offre une chartreuse, histoire de bien dormir ainsi que 3 tablettes de chocolat noir 80% pour le reste du trek. Nous sommes heureux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s