Tasmanie – Overland – J2 – Wombat, wallabies et opossums

Nous quittons au petit matin, sous la bruine, notre refuge pour un autre, Pelion Hut, situé à 25 km de là dans une autre vallée.

Nous traversons de la steppe flamboyante comme dans le Connemara en Irlande mais sans les moustiques (sauf en été), laquelle est parsemée de petits lacs. Certains arbres, rongés par l’humidité (dans ce parc, il pleut en moyenne 7 jours sur 10 !) donnent à ce décor un aspect lugubre, surtout avec la brume ! Tarzan, perdu dans ses pensées, a failli percuter un wallaby qui était en train de manger. On a remarqué que la faune n’était pas trop sauvage; certains randonneurs nourrissent les animaux lors de leur passage. Malheureusement, les effets sont désastreux sur leur état de santé et leur dentition (le sucre).

Lors de notre arrivée au refuge Windermere, nous avons la chance de voir des wallabies de près ainsi qu’un wombat (sorte de très gros loir trapu) qui s’enfuit rapidement.

Un thé bien chaud pour nous réchauffer et 1 carré de chocolat, ration oblige. Nous déjeunons sur une corniche face à une montagne cubique, recouverte de neige et de couleur chocolat. On dirait une forêt noire or il s’agit du mont Pelion West (1 560 m). Notre déjeuner sera le même pendant 7 jours : sandwiches avec du pain turc et de la charcuterie.

Il est 13 heures, nous voyons Pelion Hut au loin. Nous avons le sourire car on pensait marcher 6 h 30 comme c’est indiqué sur la carte… Erreur !

On pourrait la toucher du doigt, l’embrasser mais c’est sans compter sur les 2 vallées à traverser, les raidillons casse-jambes, les chemins détrempés avec de la boue jusqu’aux mollets, etc. Après 8 heures de marche, nous atteignons le refuge. Il est superbe et sa terrasse domine une plaine avec vue sur Oakleight (1 360 m). Ce soir, nous serons 5 : nous, 2 Canadiens et 1 Australien. Nous mettons le poêle à gaz en route pour faire sécher nos chaussures, humides avec la transpiration. Pour l’apéro, des opossums (gros loirs) s’invitent sur la terrasse. Ils ne sont pas farouches. Ils sont à 1 mètre de nous. Pour dîner, soupe et noodles (pâtes chinoises); idem pour les autres repas du soir mais tellement bon !

Nous sommes épuisés et n’avons qu’une seule idée en tête : dormir.
Avec le F1 Light, la soupe est prête très rapidement… et nous plongeons dans nos duvets !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s